La 6e édition d’AgroBootCamp aura lieu du 13 au 19 Décembre 2020 au Sénégal. Elle se déroulera sur la ferme agro-écologique pédagogique Eco From Africa en Casamance dans le département de Bignona avec pour thème “Agro-écologie, éco-construction, agrotourisme : les leviers pour l’émergence de la Casamance”. Pour réaliser cette activité, AgroBootCamp s’est entouré de partenaires, parmi lesquels l’ambassade de France au Sénégal. Entretien avec Maryline Loquet, Attachée de coopération pour l’enseignement agricole, qui nous fait découvrir cette institution.

Pourriez-vous nous parler de l’Ambassade de France au Sénégal et plus particulièrement de ses missions socio-économiques ?

La France œuvre à promouvoir la transition agro-écologique à tous les niveaux. Le Ministre français de l’agriculture et de l’alimentation, M. Julien DENORMANDIE, a rappelé en septembre dernier lors de la réunion ministérielle agricole du G20 « l’engagement de la France à relever les défis globaux, en particulier le changement climatique, et à accompagner les agriculteurs dans la transition vers des systèmes plus durables, plus résilients et garants de la souveraineté alimentaire. » 

Dans sa stratégie internationale pour la sécurité alimentaire, la nutrition et l’agriculture durable, la France promeut l’inclusion des agricultures familiales dans les filières alimentaires et reconnait leur rôle clé dans la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire. A cette fin, elle s’engage aussi à soutenir les réformes des dispositifs de formation agricole et rurale en Afrique ou encore à appuyer les jeunes agriculteurs/éleveurs/transformateurs entrepreneurs africains (agripreneurs). Voilà le sens des accords signés en 2016 entre le Ministère français de l’agriculture et de l’alimentation et les Ministères sénégalais en charge de l’enseignement supérieur, d’une part, et de la formation professionnelle, d’autre part. Ainsi l’enseignement agricole français à travers ses structures tels que Agreenium ou encore la recherche (CIRAD et IRD) apportent leur expertise publique, en complément de celle déjà existante au Sénégal dans les Ministères, les agences nationales, les établissements d’enseignement ou de recherche, etc.

Quelles sont les activités de l’ambassade de France en lien avec l’agro-écologie et l’entrepreneuriat vert au Sénégal ?

La France à travers l’Agence française pour le développement (AFD) a consacré en 10 ans plus de 236 M€ au secteur agricole. Elle accompagne également la création des centres sectoriels de formation professionnelle aux métiers des industries agro-alimentaires de Dakar ou du machinisme agricole de Diama, des Instituts supérieurs d’enseignement professionnel, en particulier ISEP de Bignona et de Richard Toll, des clusters horticulture et aviculture ou encore de la nouvelle Université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima NIASS (USSEIN), première université consacrée à l’agriculture au Sénégal. Sans exhaustivité, sont aussi à citer les Forums jeunesse, la Teranga Tech (Teranga Tech Incub) et bien d’autres initiatives, qui encouragent l’entreprenariat.

Pourquoi avoir choisi de soutenir la 6e édition d’AgroBootCamp ?

Vous l’avez compris, l’Ambassade veut contribuer à son niveau à favoriser l’employabilité ainsi que les entrepreneurs innovants en ciblant prioritairement les jeunes et les femmes. Soutenir la 6e édition de l’AgroBootCamp paraissait donc une évidence à plus d’un égard. Je relèverai en particulier quatre points, qui ont motivé ce choix :

  • la pertinence de cette formation tant sur sa forme que sur le fond. L’agro-écologie est une solution pérenne pour répondre aux enjeux actuels et défis à venir, tout en répondant à la demande des citoyens et des consommateurs ;
  • le concret de cet évènement, qui vise à qualifier 50 jeunes en une semaine intensive pour l’auto-emploi dans un secteur vital plein d’avenir à savoir l’agriculture au sens large ;
  • le sérieux des organisateurs, qui ont déjà su mener avec succès cinq éditions précédentes entre le Bénin et la République démocratique du Congo ;
  • le rayonnement sous régional à travers les intervenants, les participants et l’initiative AgroBootCamp dans son entier.

Cette opportunité unique permet de concentrer en une semaine des savoirs, savoir-faire pertinents face aux réalités locales et savoir-être avec des coachs internationaux aux profils variés, experts dans leur domaine autant sur le plan pratique que théorique.

Autant de sujets que Monsieur l’Ambassadeur, Philippe LALLIOT, aura plaisir à développer lors de son échange avec les jeunes, durant sa visite sur le site de l’AgroBootCamp avec sa délégation.    

Plus d’informations :

Site Web : https://sn.ambafrance.org

Page Facebook : https://www.facebook.com/franceosenegal

Crédit photo : AgroBootCamp 4e édition & Ambassade de France au Sénégal

%d blogueurs aiment cette page :